Jump to content
  • Who's Online (See full list)

    There are no registered users currently online

  • Posts

    • Zalut z'est encore mwa. Que voulez-vous, il faut bien que je retrouve mes 3 petits points de l'ancien forum ? (rip lui...)   J’ouvre ce topic pour discuter librement des classes proposées par Lym-onade. A quoi ça sert ? A discuter ? Concrètement ? Non mais t’es en slip devant ton PC, me fait pas croire que tu sert à quelque chose ; et pourtant, tu existe (et ta maman t’aime. Bisous et chocolat).   BREF.   J’ouvre le sujet du Magical Sniper, un burster distance magique. Un truc original, une fois. ‘Voulez des frites ?   Description ! Les Magical Sniper sont des spécialistes de l'attaque à distance. Ils peuvent infliger des dégâts élevés et concentrés, idéaux pour soutenir un groupe tout en restant derrière ou pour commencer un combat à distance, laissant peu de temps à leur adversaire pour les attaquer. Cependant, ils ont généralement du mal à affronter un adversaire au corps à corps. Des attaques lentes avec une mobilité presque nulle, préfèrent les combats rapides en tirant le premier coup pour assurer une victoire presque certaine, les Magical Sniper sont principalement spécialisés en 1V1 et peuvent tirer leur épingle du jeu dans un combat en groupe.   Donc cette classe possède des attaques à longue portées, lentes mais puissantes, mais le tout accompagné d’une mobilité inexistante. Personnellement, j’ai l’impression de voir Jhin de LoL. Et justement, mon âme de Game Designer (ptdr, chuis roux, j’en ai pas) me pousse à imaginer un gameplay autour de cette classe. Voyons donc ce que je propose.     Équipement : Armé d’un fusil modelable, le Sniper porte aussi un gant d’invocation, lui permettant d’user de moult gadgets en combat afin d’assurer sa survie. Tirant avantage de son fusil possédant une gemme magique et sa capacité à changer les flux énergétiques, le Sniper peut s’adapter aux situations malgré quelques défauts.   Voyons ça en détail. Pour le fusil modulaire, je m’inspire des armes lourdes de W40K (le wargamme) et l’arme de Jhin. C’est à dire que le fusil peut se démonter en pistolet ; le pistolet possède une portée plutôt courte mais gagne en puissance et en pénétration d’armure (le tir ne se diffusant pas beaucoup dans l’air). Cependant, dû à la mobilité nulle du Sniper, ça reste un tir de dernier secours, au cas où on tombe à court de solutions contre un truc qui nous rush la tronche. Premier sort, donc : Fusil/Pistolet [Le changement prend moins d’une seconde, genre 0,75 seconde, ne coûte pas de mana et permute de mode]. Le pistolet possède juste des stats d’attaque plus haute que celle du fusil. Entre chaque tir de base du fusil, celui-ci doit se recharger (à peine 0,5 secondes). Les dégâts infligés sont des dégâts physiques.   Ensuite, m’inspirant du champion de LoL Aphelios (une vrai merde), le joueur va avoir deux sorts afin de permuter de flux magique. Voici ce que j’imagine : chaque flux possède 2 éléments, un primaire et un secondaire. Flux destructeur : Feu/Foudre Flux froid : Eau/Glace Flux lent : Terre/Métal Flux tumultueux : Vent/Tempête Il y a donc 2 sorts : Changement de flux [Instantané, coûte un poil de mana] et Primaire/Secondaire [Instantané, coûte un poil de mana] Viens ensuite le sort principal du Sniper : Tir de surcharge [Cast : 0,25 secondes, coûte un coût de mana « standard » ; condition : le Sniper doit recharger son fusil]. Le sort permet de tirer avec le fusil alors qu’on le recharge mais ne redonne pas un temps de recharge. Cela permet de lancer un sort entre 2 tir standard de notre arme. De plus, ce sort possède un effet unique : il inflige un effet à l’impact, selon l’élément choisi ! Feu : Dégâts AoE et inflige un DoT aux mobs touchés Foudre : Dégâts multicibles, devient plus fort avec les coups critiques Eau : Dégâts bonus basé sur un % des PV max de la cible Glace : Diminue la vitesse de déplacement de la cible ; infliger à nouveau des dégâts de glace ou d’eau stun la cible Terre : Diminue la résistance physique de la cible Métal : Le tir ignore un grand montant de la résistance physique de l’adversaire Vent : Repousse la cible Tempête : Le tir gagne en portée et gagne en puissance plus la cible est éloignée du tireur   Rien qu’avec ce sort, le Sniper peut couvrir plusieurs situations : le Flux destructeur lui permet d’être utile en combat de groupe, le Flux froid lui permet d’avoir du contrôle monocible en plus de maximiser ses dégâts, le Flux lent lui permet d’exceller en anti-tank et le Flux tumultueux lui permet d’assurer un bon 1v1 en PvP ou farming solo.   De plus, Changement de flux influe aussi sur les tirs standards de notre arme : Destructeur = Les dégâts infligés par l’arme sont des dégâts AoE, mais les mobs touchés après la cible principale prennent des dégâts moindres Froid = Inflige des dégâts de glace, ni plus, ni moins, mais permet le stun du Tir de surcharge, par exemple Lent = Inflige des dégâts physiques supplémentaires si la cible possède plus de PV que le tireur Tumultueux = Le tir gagne en chance de coup critique   Ainsi, notre pitit tireur possède un semblant de combo. J’ai parlé d’un gant d’invocation de gadgets : le but est de permettre au tireur de survivre : Un écran de protection, afin de réduire la puissance des projectiles et de maximiser sa défense anti-distance ; Une grenade/bombe qui possède un effet selon le Flux actif ; Des pièges/mines, toujours selon le Flux actif ; Un propulseur à long temps de recharge pour s’extirper d’une mauvaise passe… Il faut permettre au Sniper de s’exprimer : passer son temps à juste faire des piou-piou ça peut devenir vite ennuyeux. C’est pour ça que je propose les changements de flux, afin de varier son gameplay.   Au niveau des pouvoirs passifs, n’oublions pas que c’est un burster : des dégâts, plus de dégâts ; des dégâts qui réduisent sa vitesse de déplacement, des dégâts s’il tire 3 fois sur la même cible dans l’intervalle de 1 seconde, des dégâts s’il change de flux, un stun direct au premier tir sur un mob... Son but étant d’initier le combat, il lui faut des trucs biens bourrins, pour devenir le Simo Hähyä d’Alteros.   Afin d’éviter quelques soucis, il faut imaginer un contexte qui explique pourquoi l’arc/l’arbalète n’existe pas ou ne sont pas utilisées (par exemple, les hommes ont chassés avec des pierres magiques qui tiraient des boules de feu et ils ont condensés ça sous forme de fusil…)     Alors, qu’en pensez-vous ? Votre avis sur cette classe ou sur une autre ?
    • Comme je l'ai dit pour les lieux, ils y a plusieurs manières de les nommer, mais on va dévelloper : - La Description : très simple, on nomme le lieu ou la ville selon ce qu'elle est. Dans Skyrim, Fortdhiver porte bien son nom : l'Académie des mages est une forteresse perdue en plein milieu de la neige, à l’extrême nord de Bordeciel. La ville s’est bâtie autour de ce bastion. Par chez moi, il y a une commune nommée St-Quentin-sur-Isère ; je sais pas qui est ce St-Quentin mais la commune étant proche de l’Isère (et dans le département du même nom, c’est pas une coïncidence tout ça), porte elle aussi très bien son nom. Pour un univers fantasy, on va les décrire dans la langue du lecteur/auteur (donc ici, en français). - La Semi-description : On décrit… sans décrire. Le lieu peut avoir été nommé mais ce dernier à évolué et changé, si bien que le nom donné n’as plus vraiment de sens. Dans Skyrim, Rivebois n’as pas de sens, c’est un village à côté d’une rivière (donc Rive, ça passe) mais il est où le bois ? Sans doute qu’avant une installation humaine, il y avait une large forêt et que l’homme l’a ratiboisé pour réaliser leurs construction. - La nomination linguistique : Peut-être que le lieu à appartenu à des Elfes avant que les peuples se regroupent. Peut-être que ces dits Elfes se sont fait cramer la tronche (bien fait pour eux) par les hommes. Mais la ville/lieu étant déjà nommé, les humains ont gardé le nom d’origine. Le nom du lieu dépend donc du peuple d’origine.   Personnellement je ne vois pas d’autre façon de nominer une localisation, mais si d’autres vois une autre méthode, ça intéresse d’avoir votre point de vue.
    • Toujours aussi instructif, merci 🙂   Si l'on veut créer un nom de ville par exemple, est-ce que les règles sont les mêmes que pour les noms (celle que tu expliques) ?
    • Zalut !   Pour inaugurer ce nouveau et magnifique froum forum, voici un petit tuto d’univers fantasy !     Celui-ci va être consacré à un gros morceau : la langue et le langage.     DISCLAMEUR ! Je suis juste un mec fan de création d’univers fantasy, je ne suis pas linguiste ni auteur à succès. Donc si je dis de la merde, c’est aussi un peu normal. Merci de votre compréhension.   I/ Mais… A quoi ça sert ?   Créer une langue (ou plusieurs) pour un univers fantasy, ça permet de créer son identité. Il suffit de voir ce que Tolkien a fait pour la terre du Milieu ; chaque peuple à une identité propre. Les Fils du Gondor ont des noms très stylisés, ceux du Rohan aiment beaucoup la combinaison EO, les Nains ont un côté sale et guttural et les Hobbits s’inspirent beaucoup de l’Anglais. Une langue, ça permet d’identifier un peuple et inversement : les Nains et Orques auront des langages très bruts et durs, les Elfes auront une langue fluide et agréable.   Tout ça, c’est dû aux diverses inspirations : Tolkien à utilisé le Futhark (l’alphabet runique des Scandinave) pour les Nains ; les Elfes ont une inspiration orientale et comme dit avant, les Hobbits sont des anglais.   Créer une langue, c’est donc lui donner une identité et permet d’identifier un peuple. Personnellement, pour mon univers, j’ai choisi de partir sur un mélange d’Irlandais gaélique et d’Anglais ; le résultat me plaît beaucoup, même si je pense à retoucher le tout. Mais si j’ai choisi ces langues, c’est parce que je compte de m’inspirer des légendes celtes et surtout de l’Irlande, pays que j’ai visité et que je compte revisiter tellement c’est beau, #3615MAVIE.       II/ Application   Si on cherche à faire le plus simple possible, créer une langue ne va servir qu’a trois choses : les prénoms, les noms et l’identification des lieux. En effet, avec une langue, nous allons pouvoir nommer nos personnages et nos lieux.   Pour les lieux, c’est spécial, car on peut aussi leur donner des noms descriptifs (voyez Skyrim avec Blancherive, Rivebois, Aubétoile…).   Pour les noms de famille, là aussi, c’est descriptif : regarder votre nom et cherchez à comprendre sa signification. A votre avis, pourquoi les Dupont et Dujardin sont célèbres ? Pareillement, chez les Scandinaves et chez les Anglais, on aime bien utiliser le terme « fils de... » (comme Richardson, littéralement « Fils de richard »).       III/ Méthodes   Selon moi, il y a 3 méthodes pour générer sa langue. - le full random - les Chaînes de Markov - « la méthode Lego »   Voyons donc ça :   1- Le FullRandom Très simple : on génère des % pour chaque lettre, on définit une taille (par exemple 8 lettres) et on tire chaque lettre au hasard. C’est une méthode simple mais l’efficacité n’est pas au rendez-vous. Cependant, ça reste intéressant car peu générer quelques mots utiles et efficaces. Mais ça reste pas très bon.     Pour les deux méthodes suivantes, il faut comprendre comment je fonctionne pour générer mes langues : je prend des de prénoms, je les nettoies (j’enlève les notes et titres quoi) et je les met dans un Analyseur de fréquence (j’utilise celui-ci, facile d’utilisation et clair : https://www.dcode.fr/analyse-frequences).   Ensuite, j’applique une méthode.     2- Les Chaînes de Markov Assez simple à comprendre : ces fameuses chaînes interagissent ainsi = si l’événement A apparaît, quels sont les chances que l’événement B ou C apparaisse ? Concrètement, si je tire la lettre A, quelle lettre va suivre ? On va regarder les % et on va appliquer le résultat. Et on recommence. Attention, cette méthode ne marche qu’en mélangeant des listes : en effet, si on prend une seule liste, on va finir par retomber par les mêmes mots de ladite liste, vu qu’on utilise cette même façon de construire. Pour plus d’infos sur cette méthode, je vous renvoi à cette vidéo de ScienceEtonnante :       3- « La méthode Lego » Inspirée du japonais, cette méthode consiste à découper des blocs de lettres selon nos listes puis reconstruire des mots avec ces blocs. Le mieux étant de créer des règles claires et précises pour définir comment construire vos mots.   Pour la méthode Legoe et pour les Chaînes de Markov, je vous conseille d’utiliser l’analyseur de fréquence et d’analyser des N-grammes (en fenêtre glissante).       IV/ Le cas d’Alteros   Alors, j’ai bossé un peu sur la langue d’Alteros : j’ai utilisé la méthode Lego. Parce que Lymdun voulait une langue fluide inspirée franco-japonaise, j’ai amélioré un peu le tout. Déjà, je suis partit sur une combinaison de japonais, d’italien et d’espagnol. Si vous voulez, MP moi pour que je vous transfère la liste que j’ai utilisée.   Voici les occurrences et leurs fréquence d’apparition : A 3473× 14.09% I 2979× 12.09% O 2781× 11.28% E 1552× 6.3% N 1527× 6.2% S 1489× 6.04% U 1321× 5.36% R 1278× 5.19% K 1190× 4.83% T 1162× 4.71% M 1065× 4.32% H 927× 3.76% L 659× 2.67% D 506× 2.05% Y 495× 2.01% C 490× 1.99% G 466× 1.89% B 320× 1.3% Z 272× 1.1% F 188× 0.76% J 173× 0.7% V 138× 0.56% P 122× 0.5% W 52× 0.21% Q 18× 0.07% X 3× 0.01%   En analysant le nom d’Alteros, j’ai détecté une bonne utilisation de consonnes alvéolaires donc on va au moins les garder : nous avons D, T, N, S, Z, L et R. On s’inspire du japonais ? Très bien, alors on va considérer la lettre Y comme une consonne (je vous laisse regarder comment est construit la japonais, on remarque que le Y agit comme une consonne). Lym souhaite aussi des voyelles, avoir quelque chose de fluide. On garde toute les voyelles et on garde des consonnes « fluides ». On retire donc : G, Q, X, B, C, K, P.   Au final, nous avons : Voyelles = A E I O U Consonnes = D F H J L M N R S T V W Y Z   Nous allons analyser les digrammes de cette liste et supprimer : - les Digrammes ayant ces fameuses lettres que nous avons enlevé ; - les Digrammes double-consonnes.   Ensuite, nous allons les trier en 3 colonnes : CV, VC et VV (C étant Consonne et V pour Voyelle). Voici ensuite les quelques règles que j’ai installé pour construire tout ça : - Chaque prénom est composé d’1D3+1 blocs (on lance un dé à 3 faces, on prend le résultat et on ajoute 1, ce qui fait entre 2 et 4 blocs, avec une généralité à 3 blocs, vive les moyennes mathématiques) ; - Si le dernier bloc n’est pas VV, nous avons 35 % de chance d’avoir une lettre supplémentaire : * si CV → +1 lettre au hasard de notre liste (selon leurs chances d’apparition) * si VC → +1 Voyelle au hasard (selon leurs chances d’apparition)     Il ne reste qu’a définir le % d’apparition de chaque Digramme dans chaque colonne ; il ne restera plus qu’a tirer le nombre de bloc puis de tirer au hasard les blocs selon les conditions de construction et selon les chances d’apparition.   CV VC VV HI 692 NA 398 SU 374 SA 372 TA 370 RI 366 MA 360 TO 351 RO 331 NO 302 MI 297 YO 269 MO 226 DA 180 RA 177 NE 163 LI 154 DO 132 NI 131 DE 119 YA 113 LA 112 YU 107 JI 104 RE 90 RU 90 HA 90 SE 87 TE 85 LE 82 ME 81 ZU 76 HO 74 LO 73 SI 71 ZA 68 SO 65 TI 61 MU 60 VI 58 WA 52 FU 51 ZI 51 ZO 49 DI 41 VA 37 JU 36 FI 35 HU 34 VE 32 LU 28 JO 27 HE 27 FO 25 FE 23 NU 22 ZE 17 FA 17 TU 13 VO 7 DU 6 JA 5 YE 4 JE 1 AN 447 OS 404 IN 359 AR 331 OR 320 AS 308 AT 281 IT 279 AM 254 ON 247 OM 244 EN 229 IS 227 OT 187 IR 187 UN 176 ER 174 IM 174 AL 174 EM 167 EL 155 AD 154 IY 145 UM 139 UR 124 ET 122 US 116 ES 109 IH 100 AY 98 OL 98 OY 93 AZ 90 IL 89 ID 87 UT 79 AH 68 OH 65 OF 59 UH 54 UY 53 AF 52 IZ 49 OD 49 EY 47 ED 46 AV 45 UJ 44 OJ 37 OV 37 IJ 31 EH 30 AW 27 OZ 24 UL 24 UZ 22 IF 17 UD 17 EV 16 EJ 15 EF 14 IW 14 AJ 13 EZ 12 IV 11 OW 5 UW 4 UF 3 EW 2 IA 240 IO 236 OA 143 EI 139 AI 101 AO 94 AA 93 AE 91 IE 89 OE 72 OI 65 UI 55 UE 48 EO 48 EA 47 AU 43 II 40 OO 32 IU 30 OU 29 UO 24 UA 21 EU 14 EE 10 UU 7   Voilà, c’est la fin de ce tuto. Si vous voulez des indications supplémentaire ou discuter sur mes choix pour Alteros, n’hésitez pas ! Ça ne me dérange pas de commenter ou discuter autour de ce sujet ; j’adore créer des langues, analyser leur structure etc. Donc en parler me fait plaisir ! ^-^
    • Que le Dieu-Machine veille sur vos circuits imprimés, cher collègue.
  • Recent Status Updates

    No Recent Status Updates
  • Member Statistics

    • Total Members
      21
    • Most Online
      50

    Newest Member
    Kakise
    Joined
×
×
  • Create New...